Robehomme


6 juin 2014
6 juin 2014

 Robehomme est un petit village situé au plein milieu des marais inondés de la dives. Dans la nuit du 5 au 6 juin, les habitants de Robehomme sont réveillés par l'arrivée de nombreux parachutistes qui cherchent leurs objectifs.

Leur mission : faire sauter les ponts sur la Dives pour retarder l'arrivée des renforts allemands.

Des habitants leur apportent de l'aide et les guident dans la nuit. Quelques jours après, les Allemands sont de retour dans le village ...

collection Odile Couillard-Barry
collection Odile Couillard-Barry


Serge Eve raconte le 6 juin

Ce jour est le plus mémorable de ma vie.

Il se passait des événements extraordinaires. Ma mère, mon frère et moi-même étions aux fenêtres, face à l’herbage que nous appelions « la grande cour ». Nous assistions à un spectacle pas ordinaire, Caen était embrasé ainsi que la mer vers Ouistreham. Ce n’était que feu avec des bruits infernaux de canons, de bombes, on pressentait quelque chose de fantastique et … si c’était le débarquement tant attendu ?

 

Puis soudain, ce fut une vague d’avions qui arrivaient, il en sortit ce que nous pensions être des bombes, c’étaient des paras et ça tombait en abondance.

Mon père qui n’avait pas voulu assister à l’événement (il était couché) fut tiré de son sommeil. Ce fut le branle-bas de combat, on peut même dire du délire, nous étions enfin libres, débarrassés de l’occupant. Toute la famille descendit l’escalier, mon père avait mis son pantalon à l’envers, les deux poches faisaient comme des appendices de chaque côté, il blasphémait et injuriait les dieux car il ne pouvait pas boutonner son pantalon.

 

Le premier contact ne fut pas ce que nous espérions, un para s’avança vers mon père et lui mit un revolver sur le ventre, puis ce fut l’accolade, nous courions vers nos libérateurs pour un rassemblement dans la maison.

 

Nous découvrions le visage de chaque para noirci par la suie. Des cartes d’état-major furent déployées sur la table de la salle. Deux groupes se formèrent, l’un guidé par ma mère pour faire sauter le pont de Dives, l’autre groupe devait se diriger vers Varaville et Franceville pour faire sauter les batteries allemandes.

 

La première opération fut une réussite, ma mère prit la la direction du pont, non par la route mais à travers les marais, elle avait des chaussons aux pieds et les perdit dès les premiers cent mètres, elle se retrouva donc pieds nus.

...


Témoignages Robehomme

Télécharger
Témoignage de Serge Eve
Serge Eve raconte comment ses parents ont accueilli des soldats britanniques dès 1940 et comment ils ont guidé les premiers parachutistes vers leurs objectifs, le 6 juin 1944
EVE.pdf
Document Adobe Acrobat 336.1 KB
Télécharger
Robehomme Odile Couillard
Témoignage d'Odile Couillard, habitant Robehomme, sur l'utilisation de la toile de parachute dans la vie quotidienne.
Robehomme 6 juin Odile.pdf
Document Adobe Acrobat 56.4 KB
Télécharger
Récit de Hubert Cabouret
Hubert Cabouret a vu l'arrivée des planeurs sur Robehomme
Robehomme témoignage 6 juin.pdf
Document Adobe Acrobat 106.9 KB
Télécharger
Récit de Robert Lelièvre
Robert Lelièvre assiste au parachutage au-dessus de Robehomme
Robert Lelièvre.pdf
Document Adobe Acrobat 110.6 KB